Publications de l 'Eglise d'Algérie

Grid List

Dans toute relation, il y a des moments de lumière, où chacun fait surgir en l’autre ce qu’il a de plus beau. Chacun sort de son isolement pour découvrir la joie d’être ensemble, la joie de donner et de recevoir. Ce sont des moments de plénitude.

Le cri et la confiance qui jaillissent du cœur de la personne faible lui donnent un pouvoir secret : celui d’ouvrir bien des cœurs fermés. Le plus faible peut faire surgir les puissances d’amour cachées dans le cœur du plus fort, peut-être parce qu’il s’identifie inconsciemment avec le faible et qu’il sait qu’un jour lui aussi sera faible, qu’il appellera à l’aide, et aura besoin d’être aimé et reconnu.

Nier notre faiblesse et la mort, vouloir rester forts et puissants équivaut à rejeter une partie de notre être ; nous vivons alors dans l’illusion.

En niant la présence inéluctable de la fragilité dans notre vie, nous refusons la réalité de la mort ; la faiblesse nous rappelle l’ultime dépossession qui est la mort. La faiblesse, la maladie, l’agonie, la mort font partie des étapes de cette dépossession, mais elles nous apparaissent contre nature et nous cherchons à les nier.