17 octobre: la lutte pour un monde sans misère demeure d'actualité

Nouvelles de l'Eglise Universelle
Typography
«La famille humaine a le devoir d'aider chaque personne à être libérée de la pauvreté et de la faim» : c’est le tweet publié par le Pape François en cette journée mondiale du refus de la misère. Une journée annuelle, reconnue par les Nations unies et instituée en 1987 par le père Joseph Wresinski, le fondateur d’ATD-Quart Monde. «La misère n'est pas une fatalité, affirmait-il. Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré.»

30 ans plus tard, le mouvement ATD Quart-Monde poursuit avec conviction sa lutte contre la misère et la pauvreté, fort de l’intuition prophétique de son fondateur. Cette lutte est même devenue un objectif mondial. En 2015, plus de 180 chefs d’État se sont ainsi engagés à «éliminer la pauvreté, sous toutes ses formes et partout dans le monde», en adoptant une feuille de route ambitieuse pour le développement durable, d’ici à 2030.

Mais au-delà des mesures et des politiques, au-delà des chiffres et des statistiques, ATD-Quart monde rappelle combien restent fondamentales les valeurs de solidarité, de respect et de dignité. Les personnes défavorisées ont des choses à nous dire, et doivent être pleinement impliquées dans la lutte contre la pauvreté.

Manuella Affejee a interrogé Jean Tonglet, volontaire au sein d’ATD Quart Monde depuis une quarantaine d’années. Il est le responsable pour les relations du mouvement avec le Saint-Siège :

Tags favoris

Latest News +

L’Irak après l’État Islamique
vendredi 19 janvier 2018
Le combat contre Daech avait créé une vision commune inédite : l’équilibre politique basé sur les bloc kurde, chiite et sunnite est en train de s’effondrer.Il règne en Irak un calme insolite. L’État Islamique...
Téhéran a peut-être gagné, pour le moment, le match géostratégique contre l’Arabie saoudite, mais les coûts économiques se révèlent être presque insoutenables