Dialogue interreligieux: le Pape François reçoit une délégation palestinienne

Nouvelles de l'Eglise Universelle
Typography
Le Pape François a reçu ce matin une délégation de responsables religieux de Palestine, avec lesquels le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux a établi un groupe de travail.

Dans son discours à la Commission palestinienne pour le Dialogue interreligieux, le Saint-Père a d’abord réaffirmé la volonté de l'Église catholique «d’ériger des ponts avec les communautés, les personnes et les organisations». Et de préciser que «c’est particulièrement une joie de le faire avec les autorités religieuses et intellectuelles palestiniennes».

«La Terre Sainte est pour nous, chrétiens, la terre par excellence du dialogue entre Dieu et l’humanité, a insisté le Pape François. Le point culminant de ce dialogue a eu lieu à Nazareth entre l’Ange Gabriel et la Vierge Marie, un évènement auquel le Coran fait aussi référence.»

Après avoir réaffirmé l’importance du dialogue interreligieux pour la communauté chrétienne en Palestine «étant donné sa petite taille et les défis qu’elle affronte, surtout face à l’émigration», le Pape s’est dit «conscient de la bonté que les autorités de l’Etat de Palestine, et particulièrement le Président Mahmoud Abbas, ont montré à la communauté chrétienne, en reconnaissant sa place et son rôle dans la société palestinienne.»

Une intervention qu’il a conclue en adressant des prières «de paix et de prospérité pour le peuple palestinien, pour la Terre Sainte et pour l’ensemble du Moyen-Orient qui m’est si cher ainsi qu’à l’Église catholique.»

Cette rencontre s'est déroulée dans un contexte particulier, avec l’annonce imminente par le président américain Donald Trump d’un transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem a déclenché les inquiétudes des membres de la communauté internationale. Ce transfert revient à reconnaître de fait la ville Sainte comme la capitale de l’État d’Israël, en opposition aux recommandations des Nations Unies

Au terme de l’Audience générale ce matin, le Pape François a exprimé sa préoccupation et a lancé un appel «à respecter le statu quo» de Jérusalem.

La délégation avait été reçue mardi par le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux. Le cardinal Jean-Louis Tauran, président de ce dicastère, avait participé à cette réunion, avec Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, secrétaire, et Mgr Khaled Akasheh, chef du bureau pour les relations avec l'islam. La délégation palestinienne était conduite par un juge de la Cour suprême de l'État de Palestine, et incluait notamment l'ambassadeur de Palestine près le Saint-Siège et le gouverneur de Jérusalem. Les deux parties ont signé un Mémorandum instituant un groupe de travail conjoint pour le dialogue.

Tags favoris

Latest News +

Haine ou Amour par GRIC TUNIS
samedi 16 décembre 2017
13 novembre 2015 à Paris : 130 morts, plus de 400 blessés dans les circonstances que l’on sait.24 novembre 2017 à Bir-al-Abed à 40km d’Al-Arich, capitale de la province Nord de l’Egypte : 305 tués...
Par Jean-François SIX... Si l’on étudiait la place que l’Islam tenait en France il y a un siècle dans le monde politique, dans les journaux, dans l’opinion publique, et celle qu’il y tient...