Chercheur infatigable, travailleur acharné, professeur exigeant, homme de prière

Dialogue inter-religieux et "Vivre ensemble"
Typography
« Le père Maurice Borrmans, de la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) est décédé hier midi, 26 décembre 2017, à Bry-sur-Marne. Il avait 92 ans. Avec lui disparaît l’une des plus grandes figures du dialogue islamo-chrétien.

Au nom de la Conférence des évêques de France, je tiens à exprimer ma profonde sympathie et mes sincères condoléances à sa famille, à ses nombreux amis musulmans et chrétiens, et bien sûr aux Pères Blancs, avec qui il a cheminé tout au long de sa vie à la suite du Christ. Chercheur infatigable, travailleur acharné, professeur exigeant, Maurice Borrmans vivait humblement, attaché au Christ, assidu à la prière, fidèle en amitié. Quand je suis allé lui rendre visite à l’hôpital, il y a une quinzaine de jours, il m’avait expliqué que, dès qu’il aurait son fauteuil roulant, il pourrait se remettre au travail, ne serait-ce qu’une heure le matin et une autre l’après-midi, ce qui lui permettrait de terminer deux projets d’édition que nous avions en commun !
Ce missionnaire dans l’âme, aussi à l’aise en français qu’en arabe, était passionné de rencontres et de dialogues. Son œuvre immense nous laisse un précieux héritage qu’il importe à mes yeux de recueillir, non seulement pour mieux comprendre l’islam et entrer en dialogue avec les musulmans, mais aussi pour mieux exprimer l’originalité de la foi chrétienne à l’aide de ses deux poumons d’Orient et d’Occident. Notre Église de France a grandement besoin, sur ces questions, de recueillir l’héritage de nos anciens pour mieux accomplir aujourd’hui sa mission.
Avec reconnaissance et dans l’action de grâces, confions notre frère Maurice Borrmans à la miséricorde du Seigneur ».
+ Jean-Marc Aveline, Évêque auxiliaire de Marseille
Président du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux

Tags favoris

Latest News +

L’Irak après l’État Islamique
vendredi 19 janvier 2018
Le combat contre Daech avait créé une vision commune inédite : l’équilibre politique basé sur les bloc kurde, chiite et sunnite est en train de s’effondrer.Il règne en Irak un calme insolite. L’État Islamique...
Téhéran a peut-être gagné, pour le moment, le match géostratégique contre l’Arabie saoudite, mais les coûts économiques se révèlent être presque insoutenables