Session de Taizé Tlemcen 2017 - Le partage dans la simplicité

Uncategorised
Typography
La première session de Taizé Tlemcen qui s’est tenue du 13 au 20 aoùt à Tlemcen dans la maison Dar Es Salam (focolari) à regrouper un peu plus de quarante personnes étudiantes, prêtres, algériennes et étrangères dont la moitié était des permanents.
13112017 taize tlemcen 02Taizé Tlemcen dont le but est de regrouper les gens de tous âges, de toutes confessions religieuses, de toute nationalité, de leur permettre de partager, de rencontrer des nouvelles personnes, de prier ensembles, de vivre ensembles avait pour thème cette année « le partage dans la simplicité ».
Au prime abord, Taizé Tlemcen peut être considéré comme un lieu où les jeunes ou les étudiants qui ne sont pas rentrés chez eux dans leur pays vont pour se défouler, s’amuser, se divertir, oublier un tant soit peu les réalités auxquelles chacun est confronté … Cependant, Taizé non seulement est tout ça mais plus. Car oui Taizé permet de s’amuser, oui il permet de s’évader, d’être comme dans une bulle où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes mais également de se redécouvrir sois même, de ne se concentrer que sur les choses vraiment nécessaires en vacances (manger, s’éclater et prier), de rencontrer de nouvelles personnes, d’apprendre à les connaître, de tisser des liens très fort avec eux. Taizé conduit chaque personne à se poser des questions, à essayer d’y répondre et à les partager. Il donne l’opportunité de partager ses expériences personnelles avec les autres sans pour autant risqué d’être jugé. Taizé permet d’être en communion avec le Seigneur, de véritablement se détacher et d’être juste devant le Seigneur dans la simplicité, le chanté, le loué et lui dire « oui je te veux dans ma vie ».
Outre la cloche qui se fait des ennemis chaque année à cause de son agaçant bruit qui vient faire sortir du lit chaque matin et qui donne le ton pour les différentes activités de la journée ; sachant que cette cloche malgré tout, fait partie des charmes de Taizé ainsi que le légendaire frère XEMA qui rappel qu’il faut manger avec le ventre et non avec les yeux ; donc de toujours finir son plateau ; Taizé Tlemcen est une expérience formidable qui comme l’a dit l’un des participants « permet d’élargir son écosystème relationnel ».
PAR DIDIER KPENOU, ETUDIANT TOGOLAIS
Tiré de la revue « Rencontre » septembre 2017


Quelques témoignages

J’ai été grandement bénie durant mon séjour à Taizé, bien que ce fût pour une première fois, mais je ne me suis pas ennuyée. Quel privilège pour moi, ce fut une joie immense de me retrouver dans une telle famille, dans laquelle j’ai pu faire connaissance d’un si grand nombre de personnes si formidables.
L’ambiance y était également et j’ai bien aimé bien que, pendant les prières et les chants, c’était un peu nouveau pour moi, mais dans l’ensemble ça a été.
Je bénis Dieu également pour tous les permanents qui ont disposé de leur temps et ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ils ont fait un service idéal, en commençant par l’organisation ainsi que l’ensemble des activités qui ont été bien coordonnées.
Ces moments me manquent et j’adorerai encore les revivre.
Missambu Priscille, étudiante a Tiaret

O que é Taize Tlemcen pra mim ?
Bom é difícil de explicar com palavras ou termos exatos, o que é taize tlemcen pra mim:
Taizé Tlemcen é um lugar de harmonia e conhecimento, um lugar onde se pode conectar com outras pessoas de diferentes culturas e hábitos, é um lugar onde se aprende que a diferença não existe, somos todos iguais, não existe inferior e superior, um lugar contemplado pelo amor e as experiências; a paz, o silêncio, as orações, as culturas, a diversidade, as línguas, o amor unificados num só objetivo de compartilhar e aprender, os cantos repetitivos e a mensagem transmitida da vontade de sempre voltar. Ao chegar em Taizé Tlemcen me sinto como um cesto vazio e saindo de la me sinto bem carregada com todos os frutos que me foram dados e pronta pra oferecer esses frutos e plantar as sementes que elas carregam.
Adila Afonso Chiluvane, étudiante d’Oran


Comme tous les ans, cet été encore se sont tenues les deux sessions de Taizé à Tlemcen du 13 au 27 août 2017, avec comme thème le partage dans la simplicité. Au programme, prière, danse, chants, mais surtout plus de rencontres, de sourires, de naissance d’amitié et aussi de pleurs à cause des séparations douloureuses… Comme chaque année il y a un point marquant. Cette année pour la première session nous avons eu le plaisir d’assister au baptême du petit Rejoice, fils de Jachée et de Liliane. Et pour la deuxième session, nous avons eu la visite de trois sœurs allemandes, Silke, Rebecca et Antonia, toutes trois venant de Taizé-France, et le retour de notre bien-aimé frère, Amilton Ary. Nous avons partagé tous ces moments dans la simplicité et la présence de Dieu. Personnellement, cette année comme toutes les années, j’ai ressenti une joie immense en vivant encore ces quelques jours avec les miens dans cette ambiance qui me manque trop pendant l’année académique. Taizé est pour moi un temps où je me retrouve moi-même parce que toutes ces personnes que je côtoie en Algérie font de moi ce que je suis et pour ça je remercie infiniment l’Éternel. Mugaruka Gloria, étudiante de Tiaret

tiré de la revue « Le Lien » 407 août-septembre-octobre