Chers parents et amis,
Je suis encore habité par l’émotion ressentie devant les larmes cachées du Saint Père lors de sa rencontre avec les Rohingyas au Bengladesh. Cette année 2017 n’aura-t-elle pas été l’année des migrants ? Durant toute cette année 2017, le pape François nous a communiqué sa compassion, partagé sa prière et fait entendre ses appels en faveur de « plus de 250 millions de migrants dans le monde, dont 22 millions et demi sont des réfugiés ».
Lire la suite : Voeux de Paul Desfarges, Archevêque d'Alger

Le père Théoneste a été absent trois ans du diocèse de Constantine. Il n’est pas connu de ceux qui sont arrivés entre temps en Algérie. Il est revenu au bercail. Le bulletin diocésain l’accueille en votre nom par cet interview qui le fait connaître aux nouveaux d’une part, et ainsi les anciens le redécouvrent d’autre part à travers les fruits de sa mission d’étudiant à Rome en Italie.
Lire la suite : Retour au bercail du Père Théoneste

Les prêtres d’Algérie, dans leur quasi-totalité, se sont retrouvés à la Maison Diocésaine d’Alger du 10 au 15 septembre pour se dire, neuf ans après leur dernière rencontre, qui ils sont et ce qu’ils pensent devoir vivre dans les réalités de notre Eglise aujourd’hui.
Lire la suite : Une belle rencontre des prêtres

HISTOIRES D’AMITIÉ. Pendant trois semaines, La Croix s’interroge sur le lien si particulier de l’amitié et sur sa place dans notre société. Mgr Jean-Paul Vesco, dominicain et évêque d’Oran (Algérie), auteur d’un essai sur l’amitié (1), fait l’éloge d’une relation hautement spirituelle, quoique délaissée par les théologiens au profit de la fraternité.
Lire la suite : Mgr Jean-Paul Vesco : « Il n’y a pas de fraternité chrétienne possible sans amitié »

Plus d'articles...

Page 1 sur 2

Tags favoris

Latest News +

L’Irak après l’État Islamique
vendredi 19 janvier 2018
Le combat contre Daech avait créé une vision commune inédite : l’équilibre politique basé sur les bloc kurde, chiite et sunnite est en train de s’effondrer.Il règne en Irak un calme insolite. L’État Islamique...
Téhéran a peut-être gagné, pour le moment, le match géostratégique contre l’Arabie saoudite, mais les coûts économiques se révèlent être presque insoutenables