Education à l’environnement au Foyer des jeunes Amitié sans frontières

Société
Typography

Education à l’environnement au Foyer des jeunes  Amitié sans frontières

L’éducation à l’environnement est le thème qu’a choisi, depuis 1995, l’équipe d’animation du Foyer  Amitié sans frontières.

 

Créé en 1982, à la demande des jeunes du diocèse d’Alger qui souhaitaient un lieu d’écoute et d’échange avec les adultes, le Foyer des jeunes est ouvert, depuis 1992, aux jeunes du quartier et à tous ceux que ces activités intéressent. Il reçoit aujourd’hui des enfants de 8-14 ans. Les activités se déroulent dans un petit local de la Maison diocésaine d’Alger situé dans le jardin/parking, le samedi après midi, et des sorties sont régulièrement organisées.

Tout ceci autour de l’environnement.

Mais qu’est-ce que l’environnement ?

L’environnement concerne l’ensemble des humains, la flore, la faune, la vie sur la planète ; une vie où chacun trouve sa place, où il n’y a pas de « supérieurs » : chacun est important et apporte ses dons, son savoir faire, son savoir être… il s’agit de partager, de mettre en commun les dons de chacun. Changer les comportements et développer le vivre ensemble dans le respect et l’écoute.

Responsabilité

Equité

Solidarité

Partage

Existence

Coexistence

Tolérance

L’eau, source de vie, premier thème choisi, donna lieu à de multiples activités : dessins, création par les enfants d’un jeu, le jeu de l’eau, écriture d’une histoire, montage d’une pièce de théâtre, et aussi un travail en partenariat avec la classe verte des jeunes de l’oasis de Béni Abbès dans le Sud algérien. D’autres thèmes ont été abordés par la suite : Tout se transforme, Regarde autour de toi, Ma ville, J’aime mon pays, La paix ça me regarde, Vivre l’espoir, Bouge ta vie, Planète jeunes, Viens mélanger tes couleurs, Protégeons la nature, Graines de Paix…

Comment éduquer à l’environnement ?

Par des sorties dans la nature, des contacts avec ceux qui travaillent à protéger l’environnement (forestiers, usines de recyclage, cultivateurs…), par des jeux qui valorisent l’équipe, la coopération par le travail de la terre (entretien d’un jardin, plantation de cèdres à Chréa), par des activités manuelles, des débats, la place donnée à l’évaluation.

 

Par exemple actuellement, quand il n’y a pas de sortie, les après midi commencent par un conte et des charades. Des ateliers sont ensuite proposés en fonction des animateurs (dessin, danse, chant, travaux manuels, atelier nature et jardinage, élevage de phasmes et de vers à soie, marionnettes, sketchs, journal, pâtisserie…). Le choix des livres à la bibliothèque, les jeux ensemble et le goûter occupent la dernière heure.

Pour optimiser la possibilité de lecture par des jeunes plus nombreux et par des adultes, la bibliothèque est maintenant ouverte le mardi après midi à tous, adhérents ou non.

Deux fois par trimestre est organisée une sortie nature qui dure toute la journée (Baïnem, Cherchell Chréa, Tamentfoust). Des forestiers (comme à Chréa et à Baïnem) accompagnent activement les sorties. A Cherchell c’est un viticulteur qui a accueilli les enfants et répondu à leurs questions. Ces sorties se font souvent en partenariat avec des associations locales (Récifs, Les amis de Chréa). Ainsi l’association RECIFS reçoit chaque année les jeunes du foyer à Tamentfoust et c’est l’occasion de nettoyer la plage, de découvrir le matériel de plongée sous marine, de faire une ballade en bateau et d’échanger sur de petits films présentant la vie sous marine…

Lors de chacune de ces sorties un réflexe est établi : nettoyer les lieux lors du déplacement, en particulier avant le pique nique, c’est devenu un jeu ! Bien sûr ne laisser aucun déchet après le repas. « Comment peut-on salir une si belle nature, disait un jeune lors d’une sortie à Tikjda, on va nettoyer… »

 

Qui sont les animateurs ?

Les animateurs sont de jeunes bénévoles de 18 à 30 ans, souvent des étudiants, qui aiment les enfants. La formation des animateurs à la pédagogie active, à la pédagogie de projet, à la vie d’équipe est permanente et part toujours de l’expérience vécue. Chaque séance est précédée d’un temps de préparation en équipe et le debriefing s’effectue en fin d’après-midi, après le départ des enfants.

Des formations plus longues sont organisées grâce le plus souvent à des personnes ressources bénévoles (formation au leadership, à la communication). Plus exceptionnelle, une formation d’une semaine à l’animation Nature a été réalisée en 2015 grâce au Réseau École et Nature. L’équipe du foyer est aussi en lien avec le réseau mondial des éducateurs francophones appelé Planét’ERE.

Outre les animateurs, d’autres personnes participent ponctuellement aux activités en accompagnant une sortie ou en animant un atelier.

 

Comment le Foyer est-il financé ?

Tous les intervenants au Foyer sont des bénévoles…il faut quand même des moyens financiers pour les sorties, les assurances, le matériel, la bibliothèque, les goûters…

Certes, les adhérents versent une cotisation annuelle, mais cela ne suffit pas…mais si vous contournez la maisonnette qui abrite le foyer vous trouverez d’énormes sacs remplis de bouteilles plastiques soigneusement écrasées. La collecte de ces bouteilles, qui participe à l’éducation à l’environnement, participe également à financer les activités !

La kermesse annuelle, organisée par le Foyer en fin d’année scolaire et ouverte à tous les enfants qui le souhaitent, participe elle aussi au financement.

Certaines années des financements complémentaires ont permis de développer davantage les activités du foyer, ce fut le cas du financement du projet mené de 2004 à 2006 avec le Ministère de l’Environnement et d projet avec Caritas de 2012 à 2015.

 

Deux points d’inquiétude

Aujourd’hui, à l’exception d’une jeune italienne, aucun enfant des familles chrétiennes qui se réunissent pour la Messe à la Maison diocésaine ne participe aux activités du foyer. C’est dommage ce foyer a été et pourrait être encore l’occasion de rencontres entre des enfants européens et des enfants algériens et africains.

Les deux personnes qui assurent depuis plus de 20 ans toute la responsabilité du Foyer après en avoir accompagné le démarrage prennent de l’âge et souhaitent une relève.

Espérons que ces deux nuages disparaissent pour que perdure cette activité auxquels tous les enfants qui y ont participé ainsi que leurs parents disent leur attachement.

Thérèse Gernigon