Pax & Concordia : témoins

La famille Watier, Que sont ils devenus ?

Témoins
Typography

Marie-Laure, Raphaël, nous avons trois enfants Louise, Camille et Barthélemy nés en 2000, 2002 et 2004.

Marie-Laure est éducatrice spécialisée, Raphaël directeur de projets informatiques.

Q: Les faits marquants de votre parcours en Algérie au service d’une Église (période de présence, durée, missions, cadre) ?

Nous sommes venus en Algérie avec les enfants de novembre 2010 à octobre 2012 dans le cadre du Volontariat de Solidarité Internationale avec la DCC.

Nous avons été accueillis par l’évêché d’Alger et plus particulièrement par Monseigneur Bader et le père Jean-Pierre Henry, sans qui rien de ce qu’on a vécu n’aurait été pareil et aussi agréable !

L’évêché a choisi de faire venir une famille afin, qu’au-delà de notre mission « technique », nous ayons un rayonnement, nous soyons un témoignage de famille chrétienne pour la population locale qui avait essentiellement un témoignage chrétien d’hommes et de femmes ayant donné leur vie à Dieu (religieux et prêtres).

Q: Quelle était votre mission:

Raphaël a pris en charge tout ce qui touchait, de près ou de loin, à l’informatique. Cela s’est traduit par de la formation à des groupes de religieux, de l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour Caritas pour le choix et la mise en place de leur site Internet, la mise en place du site Internet pour le monastère de Tibhirine, le dépannage matériel et logiciel au quotidien, la mise en page de la revue de l’Eglise d’Algérie (Pax et Concordia).

Marie-Laure a travaillé pour Caritas dans le cadre de la formation d’éducatrices de jeunes enfants. Elle a assumé un rôle de coordinatrice de projet entre la direction et les éducatrices afin que les changements nécessaires à la recherche de fonds soient admis par les formatrices comme une avancée nécessaire et non comme une remise en cause de leur travail.

Ensemble, nous nous sommes investis dans la catéchèse, l’animation pastorale (paroisse et diocèse), pour l’établissement des Glycines.

Q : Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné, perturbé, changé au contact des hommes et des femmes qui vivent dans ce pays ?

Ce qui nous a le plus marqué, c’est l’accueil « sans limite » des Algériens envers nous.


Q : Est ce que ce que vous avez vécu en Algérie a orienté votre devenir, vos projets, la suite de votre vie ?

Oui, bien sûr. Nous avions démissionné de nos emplois respectifs. Au retour, il a fallu retrouver du travail, se réapproprier une région, recommencer une nouvelle vie avec toutes ces rencontres dans la tête, une ouverture d’esprit impressionnante pour les enfants.


Q : Un mot, une expression, une phrase ou une citation qui caractérise votre expérience en Algérie

« Soyez les bienvenus »

Q : - Comment s’est passé votre “retour de mission” (votre retour dans votre pays d’origine) ?

Au retour, nous avons passé quelques mois à nous réadapter, puis la recherche du travail a été notre préoccupation première. Marie-Laure a retrouvé assez vite - embauchée par un directeur de service d’origine kabyle -, et Raphaël a retrouvé un travail au bout de presque un an après avoir beaucoup travaillé sur le retour à l’emploi. Ce nouveau job se trouve à Niort dans une région assez lointaine de notre Lorraine précédente.

Cela fait maintenant 5 ans …

Notre famille se porte bien et le début de l’année 2017 a été le signe de la fin des travaux de notre maison acquise à La Crèche en 2015 (petite ville près de Niort). Nous y avons emménagé le 8 juillet 2017. Nous y sommes bien et nous y prenons nos marques.

Au mois d’août, nous avons pris trois semaines de congés et avons passé pas mal de temps avec famille et amis ; le temps fort de ces vacances a été une semaine passée à Cotignac avec des familles chrétiennes et des familles musulmanes. L’objectif de ce séjour est de mieux se connaître les uns les autres, d'approfondir certains thèmes rapprochant nos religions, de vivre au jour le jour ensemble. Cela a été, pour tous les cinq, un moment fort de partage et de vie fraternelle, avec ses lots de découvertes, d’incompréhensions, de discussions.

Louise a eu 17 ans en juin et a terminé son année de 1ère S-SI. Elle a passé son bac de Français.

Elle continue l’équitation qui est toujours une passion pour elle et va au centre équestre une fois par semaine. Elle prend toujours des cours de flûte traversière à l’école de musique de La Crèche et joue régulièrement à la messe.

Camille a eu son brevet avec mention Très bien et est entré en seconde générale au lycée de Saint-Maixent en septembre. Cette année scolaire se passe bien pour lui, même s’il a encore besoin de prendre ses marques en termes d’organisation et de travail.

Il continue le volley et a intégré, grâce à un double sur-classement, l’équipe de Saint-Maixent qui joue en régional !

Barthélemy est passé en 3e en septembre et tout se passe bien pour lui. Il continue l’équitation et est, depuis cette année, dans le même groupe que sa sœur. Il continue également la batterie et prend un cours par semaine à l’école de musique de La Crèche.

Louise, Camille et Barthélemy font partie de l’équipe d’aumônerie. Marie-Laure et Raphaël font partie de l’équipe d’animateurs. Cette année, ils ont proposé une préparation à la confirmation à 8 jeunes, dont Louise et Camille, qui s’est achevée par un week-end de retraite à l’abbaye de Bellefontaine (49), début septembre.

Marie-Laure travaille pour la 3e année à l’Association Deux-Sévrienne de la Protection de la Jeunesse (ADSPJ) comme éducatrice spécialisée. Elle continue la marche nordique et y participe tous les mercredis soirs. Elle est aussi bien investie dans la paroisse (préparation au mariage, aumônerie, messes).

Raphaël trouve toujours son compte dans son travail au sein de Sodifrance comme directeur de projet avec ses deux casquettes de consultant chez le client (80%) et d’animation de l’agence de Niort avec l’équipe de direction (20%).

Il fait toujours partie de l’équipe de volley de Saint-Maixent et y a accueilli son fils avec bonheur cette année. Il est encore bien investi au niveau de la paroisse (délégué pastoral, préparation de messe, animation de chants, aumônerie, préparation au mariage). Il a beaucoup travaillé dans la maison jusqu’en juillet. Depuis l’emménagement, il y a une sérieuse relâche !

Marie-Laure et Raphaël sont depuis peu délégués DCC pour le diocèse de Poitiers. Un engagement supplémentaire mais qui va les faire sortir de la paroisse et leur promet encore plein de rencontres passionnantes.

Marie-Laure & Raphaël Watier