Log in
Social network of Vatican
Temps de Carême : "Carême dans la ville" - S’arrêter, prendre le temps

Temps de Carême : "Carême dans la ville" - S’arrêter, prendre le temps (48)

12 mars - Splendeur de Dieu - Vivre le Carême avec Retraite dans la Ville

 

 

Son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Évangile selon saint Matthieu, chapitre 17, verset 2
Chez moi, en Afrique, un proverbe nous dit : « Aussi profonde que soit la force et l’épaisseur de la nuit, elle n’empêche pas au jour de se lever ni au soleil de paraître. » Oui, à longueur de journée, il brille avec parfois comme conséquence désastreuse la sécheresse. Mais de plus en plus, le soleil est devenu un facteur de développement. Il nous éclaire et nous réchauffe en journée et est une source d’électricité pour la nuit. Il dissipe ainsi les ténèbres pour faire place à la lumière.

Jésus se trouve sur la montagne, lieu de la révélation. Il est transfiguré devant trois de ses disciples : Pierre, Jacques et Jean. Comme Moïse, dont le visage reflète la gloire de Dieu, la gloire de Jésus est dévoilée avec éclat, blancheur et lumière. Placée à un tournant décisif de sa vie, la transfiguration de Jésus est l’anticipation de sa gloire, celle qui est annoncée pour les justes : ils « resplendiront comme le soleil*. »

Toi mon frère, toi ma sœur, toi cher ami de Dieu qui médite avec moi, redécouvrons la splendeur de Dieu.

Dans l’Ancien Testament, tel le soleil de midi, on ne peut voir Dieu face à face sans se brûler les yeux et même mourir. Pourtant, le psalmiste désire voir Dieu : « C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face**. »

Sur la montagne, les disciples peuvent regarder le visage de Jésus. Il n’est pas ce soleil qui crée des dommages, mais Il est un soleil qui donne la vie. Jésus est la vie, Il ne peut que la communiquer et jamais la détruire.

C’est pourquoi Il est saint. Là se cache sa splendeur. Jésus est la lumière du monde, de l’homme et de chaque homme de façon personnelle et unique. Il vient briller dans nos ténèbres pour nous transformer de l’intérieur afin que nous devenions des enfants de lumière. Il chasse nos peurs, éclaire notre chemin et révèle ce qui nous encombre. Notre Dieu est aussi la chaleur bienfaisante du soleil, celle qui rassure, l’antidote contre la froide morsure de la mort. Alors, debout, mon ami, ta gloire, c’est de contempler le visage de ton Dieu***.

* Évangile selon st Matthieu, ch. 12, v. 43.

** Psaume 26, v. 9.

*** D'après Saint Irénée de Lyon, Contre les hérésies.

 @Carême 2017 « Ceci est mon corps » que nous suivrons avec les dominicains de Lille @http://careme.retraitedanslaville.org/http://careme.retraitedanslaville.org/

 



Subscribe to this RSS feed

Alger

Banner 468 x 60 px