Log in
Social network of Vatican

Histoire

all dioceseL’actuelle Église d’Algérie puise son origine dans l’ancienne Église d’Afrique. Celle-ci a fait son apparition dans l’histoire en 180 avec la « passion des martyrs scillitains », un des premiers documents en langue latine de l’Église. Les vicissitudes de l’histoire ont donné des visages très variés à cette Église. Florissante aux premiers siècles, malgré les persécutions, elle connut son apogée aux 4ème/5ème siècles avec la figure de saint Augustin. À partir du 7ème siècle, l’islam s’installa progressivement et, au 12ème siècle, l’Église instituée avait disparu de cette région.

Malgré tout il y eut toujours des témoins de l’Évangile (marchands, esclaves, aumôniers, ...). Elle revint au 19ème avec la présence française. De cette époque datent les quatre évêchés actuellement en place : Alger, Oran, Constantine, Laghouat qui englobe tout le sud du pays.

L’indépendance de l’Algérie en 1962 et le concile de Vatican II ont marqué un tournant dans son histoire et l’ont aidée à forger son visage actuel. Minoritaire dans une société de tradition musulmane, elle se veut “Une Église de la rencontre.

Les premiers siècles

Naissance et essor

Il semble que le christianisme ait gagné le Maghreb dès la fin du premier siècle, notamment à partir des communautés juives qui s'y trouvaient en diaspora et des relations que cette région du monde entretenait avec le Moyen-Orient comme avec la rive Nord de la Méditerranée. Les premiers indices connus de la présence de l'Église en Algérie remontent à la fin du II° siècle. Ils sont essentiellement constitués par les témoignages des martyrs. C'est l'époque où les Saintes Perpétue et Félicité furent martyrisées à Carthage en 203. "L'Afrique du Nord est pleine des corps des martyrs" dira plus tard Saint Augustin.

 

  • Écrit par Webmaster
  • Catégorie : Histoire

Lire la suite : Les premiers siècles

La période coloniale

L'arrivée des Français en 1830 et l'instauration du régime colonial amène en Algérie bon nombre de civils à des titres divers; la colonisation armée fait place à la colonisation de peuplement. Les aumôniers militaires ne suffisent plus. En 1838 un évêché est installé à Alger, dont le premier titulaire est Mgr Dupuch. La conquête militaire n'est pas encore terminée. Des relations s'établissent entre l'Emir Abdelkader et un représentant de l'évêque pour négocier des échanges de prisonniers. En 1846, un nouvel évêque est nommé, Mgr Pavy. Il amorce l'édification de la basilique de Notre Dame d'Afrique. De nouvelles paroisses sont créées, ainsi qu'un petit et un grand séminaire. Une correspondance entre l'Evêque et l'Emir Abdelkader en exil est l'occasion pour ce dernier d'exprimer sa déférence et l'humanisme qui l'a inspiré dans la protection qu'il a assurée aux Chrétiens de Syrie persécutés par les Druzes.

  • Écrit par Webmaster
  • Catégorie : Histoire

Lire la suite : La période coloniale

La période contemporaine

Lire la suite : La période contemporaineUn pasteur engagé : Monseigneur Duval

En 1954, Monseigneur Léon-Etienne Duval est nommé archevêque d'Alger, peu de temps avant le déclenchement de la révolution. Dès son discours d'installation il rappelle les exigences de la justice, de la morale et des droits des plus pauvres. Ces paroles ont un écho profond dans la population algérienne.

  • Écrit par Webmaster
  • Catégorie : Histoire

Lire la suite : La période contemporaine

Alger

Banner 468 x 60 px