Log in
Social network of Vatican
Prions ensemble

Prions ensemble (276)

Notre Dieu est vulnérable, pour une communion du coeur - Jean Vanier

Dieu n'est pas loin, là-haut, dans les cieux. Dieu a dressé sa tente parmi nous. Il marche à nos côtés, avec toute la vulnérabilité d'un être humain, traversant avec nous le désert de la vie. Ce nouveau sanctuaire n'est pas fait de matériaux précieux, mais de chair et de sang, pour permettre une rencontre, une présence aux personnes et une présence qui deviendra relation, communion des coeurs, communauté..

Devenir plus humain, c’est s’ouvrir au changement - Jean Vanier

Le changement fait partie de la vie. Il y aura toujours des moments d’isolement et d’insécurité. Si nous refusons de les accepter comme des éléments inhérents à notre vie, qui sont le prix à payer pour avancer, nous nous fermons de nombreuses possibilités. Nos vies s’appauvrissent, nous devenons alors moins humains. Si nous essayons d’empêcher ou d’ignorer ce mouvement de la vie, nous sombrons dans la dépression liée au refus de grandir. La vie évolue sans cesse.

Retrouver confiance, un long processus - Jean Vanier

Pour la personne profondément blessée et dont le rejet a été violent, le processus de guérison peut demander beaucoup de temps. Elle n’ouvrira pas son cœur rapidement et n’aura pas confiance, il faut qu’elle essaie pour voir si c’est possible. Il faudra plusieurs années et beaucoup de gestes d’amour avant qu’elle puisse croire qu’elle est vraiment aimable.

L'amour, source de vie - Jean Vanier

L’enfant nouveau-né est totalement faible. Sans cette protection d’amour et de tendresse de son père et de sa mère, il mourrait. Mais s’il est sûr d’être aimé, il sera heureux et en paix; il reposera dans la sécurité de leur amour. Il n’aura pas peur de sa faiblesse. Il n’aura pas besoin de prouver qu’il est bon, intelligent et fort.

Apprendre à marcher avec notre agressivité - Jean Vanier

Un des plus grands besoins de notre monde d’aujourd’hui est d’apprendre à marcher avec notre agressivité. Si souvent, au lieu d’assumer nos sentiments négatifs, nous les reportons sur ceux qui nous entourent et qui sont tout à fait innocents!
Il y a l’histoire de l’agressivité déplacée. Un directeur d’usine hurle injustement après un ouvrier. L’ouvrier rentre chez lui avec ses frustrations et se décharge sur sa femme qui, à son tour, hurle après sa fille. Alors la fille donne un coup de pied au chien qui court après le chat. Et l’histoire se termine par la mort de la souris!

Temps de crise : nouveau don de vie - Jean Vanier

La vie est parsemée de moments de chaos, de désordre, causés par une maladie, un accident, la perte d’un travail, la disparition d’amis. Ces temps de crise qui bouleversent nos projets et nos habitudes exigent une remise en ordre progressive de nos vies. La crise n’est jamais facile à vivre. C’est un temps de deuil, un temps de désolation, qui suscite un nouveau don de vie.

Aimer c'est comprendre - Jean Vanier

Aimer, c'est comprendre. Claudia avait besoin d'être comprise. Il fallait la comprendre pour l'aider à trouver la paix et à grandir. Ses hurlements n'étaient pas seulement le signe d'une brisure intérieure et de ses angoisses, c'était aussi un appel au secours. J'ose dire que tout acte de violence est un message qui demande à être compris.
On doit répondre à la violence non par une plus grande violence, mais par la compréhension de la souffrance qui en est la source. D'où vient-elle? Que siginfie-t-elle?

Pardonner pour libérer la vie - Jean Vanier

Aphesis, le mot grec pour pardonner, veut dire libérer, délier : il signifie la remise d’une dette, d’un châtiment; la disparition d’un sentiment de culpabilité. On l’utilise lorsque les portes d’une prison s’ouvrent pour libérer un prisonnier. Nous sommes appelés à devenir libres et à libérer les autres, à donner la vie, à révéler à chacun sa valeur et sa beauté; nous sommes appelés à faire de notre monde un jardin rempli d’une variété de fleurs et de fruits offerts à tous, et à préparer les semences de paix de demain.

Valeurs essentielles - Jean Vanier

L’évolution fait partie de la vie. Les choses, comme les individus, changent. Mais cela ne veut pas dire qu’il faille tout balayer du passé. Il y a des valeurs essentielles, profondément humaines, qu’il s’agit de préserver, non pas en les conservant embaumées dans leur cadre ancien, mais en réfléchissant à la façon de les vivre dans l’avenir. Parmi ces valeurs, il y a l’accueil des autres, la compassion, la bonté, la fidélité, l’honnêteté, la recherche de la vérité et de la paix, les actions pour la justice, et la plus importante, la capacité de pardonner.
Subscribe to this RSS feed

Alger

Banner 468 x 60 px